Minage et traitement de données qualifiées

Comment optimiser la conversion de son site web ?

À en croire certains, générer du trafic en masse vers son site web, c’est le remède à tous les problèmes.

Acquérir du trafic n’est pourtant que la première étape du cycle de vie d’un client. Parce qu’une fois qu’on a de l’audience, c’est bien, on est content, mais encore faut-il la faire convertir

Il faut bien se rendre compte d’une chose :

  • Ce n’est pas parce que votre site chalande tout un tas de visiteurs que ces derniers vont forcément acheter vos produits !

Dit autrement, si votre site web est mal conçu ou insuffisamment optimisé pour la conversion, vous risquez d’être déçu.

  • Heureusement pour vous, on a quelques tips pour vous aider 😁

Sur un site web, l’optimisation de la conversion repose sur une délicate alchimie entre différents éléments : acquisition cross canal, UX, design, contenu, CTA judicieusement placé…

Voyons ensemble quelques actions relativement simples à mettre en place, et qui doperont efficacement votre taux de conversion 😉

Générez du trafic ultra qualifié

Vous allez nous rétorquer : « Je génère déjà plein de trafic ! », mais nous, on vous parle de trafic ultra qualifié.

Et il s’agit là du premier élément sur lequel vous pouvez agir pour optimiser votre taux de conversion.

Toutes les actions déployées ultérieurement sur votre site web, ce seront des surcouches, mais la base, c’est celle-ci : drainer de l’audience super qualifiée.

Chez Minelead, vous le savez sans doute, c’est notre cœur de métier. On ne va pas vous refaire notre speech commercial, vous avez tout ce qu’il faut comme informations sur le site.

Mais rien qu’à titre d’exemple : grâce à une campagne Facebook Ads bien ficelée, on a été capables de générer 40% de contacts entrants supplémentaires pour un client.

  • Oui, 40%.

Ça devrait suffire à vous prouver l’utilité de générer du trafic bien ciblé par rapport à votre offre produit ou de services !

Structurez correctement vos pages de destination

Vous ne l’ignorez certainement pas, mais la structure d’une page de destination à une incidence directe sur les performances en termes de conversion.

Une page de destination efficace repose sur 3 principaux éléments :

  • Une expérience utilisateur engageante (que l’on va pouvoir matérialiser via un gros boulot sur l’UX) ;
  • Des contenus percutants qui recontextualisent le problème de vos visiteurs et leur offrent une solution (via du copywriting par exemple) ;
  • Des call to action bien placés pour inciter les visiteurs à acheter ou à prendre contact.

Si votre budget est un peu juste (pour notamment procéder à une refonte graphique complète), il est toujours possible de restructurer vos pages en vous aidant des deux derniers éléments décrits ci-dessus.

Classiquement, une page de destination va d’abord…

  • Recontextualiser le problème ou les besoins de votre visiteur via une accroche ;
  • Montrer que vous avez justement le produit ou le service idéal pour résoudre son problème ou répondre à ses besoins;
  • Prouver que ça fonctionne via différentes preuves (avis clients par exemple) ;
  • Enfin, inciter votre visiteur à prendre contact via un formulaire (dans le cas d’un site vitrine, pour un ecommerce, on le basculera sur la découverte des produits).

Il est même possible de décliner plusieurs pages de destination en fonction de la source de trafic, mais là, ça devient un peu plus technique 😋

Petit aparté : si vous avez besoin d’être accompagné en la matière, rendez-vous chez Pixel Creative pour la partie graphique (notre agence de design) et chez WeBop pour la partie développement (notre agence web sur Bordeaux).

Simplifiez votre tunnel de conversion

Une préconisation de base, mais qui ne semble pas évidente chez tout le monde !

Nous avons tous été découragés par un formulaire trop compliqué, ou par un panier d’achats trop long avec des milliers d’étapes avant de pouvoir sortir sa carte bleue…

Simplifier le tunnel de conversion, c’est maximiser les chances de garder un prospect jusqu’au bout :

  • Sauf impératif, supprimez la plupart des champs de votre formulaire. Ne conservez que le principal : nom, société, mail, objet, corps du formulaire. Si vous avez besoin de récolter davantage d’informations, segmentez votre formulaire en différentes étapes.
  • Réduisez au maximum le nombre d’étapes de votre panier d’achats. Dans l’idéal, il ne devrait y en avoir que trois : le récapitulatif, les informations de livraison, le paiement (avec une étape d’inscription intermédiaire si le visiteur n’est pas connu). Si vous avez besoin d’un excellent exemple en la matière, regardez à quoi ressemble celui d’Amazon. En quinze secondes chrono, on peut passer à la caisse sans sourciller !

Les trois actions que nous venons de détailler ne sont que des étapes liminaires : il y a beaucoup d’autres choses à faire pour optimiser la conversion d’un site web.

Toutefois, ces trois pistes sont une bonne amorce, et devraient vous permettre de grappiller quelques points !

Et n’oubliez pas que si vous avez besoin de prospects bien frais et super qualifiés, on est là pour ça 😊

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn